Le travail éditorial

Episode 1 Le Commencement
Episode 2 l’envoûtement
Episode 3 Création d’un blog

 

Quelque temps après avoir repris l’écriture, mon roman en est aux trois quarts de l’histoire. Je rencontre alors Guylène qui lit exactement la même chose que moi et je lui parle de mon projet. Elle est curieuse et me demande de le lire. Sur mon blog, je n’ai posté que les premiers chapitres, personne n’a encore lu la suite qui est totalement inédite. Je stresse et j’ai peur de connaitre son avis sur cette partie de moi très intime, car oui, l’écriture est d’abord quelque chose de très intime qui révèle certaines choses de notre être. Mais je le lui envoie quand même. Après un moment où je n’y pensais plus du tout, Guylène m’appelle et semble bouleversée par ce qu’elle a lu. Je tombe des nues, je ne pensais pas que mon histoire pourrait faire autant d’effet. Cela me remotive et je me donne à fond pour finir ce premier tome.

Je suis toujours en contact avec Cécilia Correia et Nathy. Lorsque Rebelle édition ouvre ses portes, ces deux auteures sélectionnées pour une publication en mai, me demandent si je suis motivée, car il reste de la place pour moi. Malheureusement, je n’ai pas encore fini mon roman et je veux le peaufiner au maximum.

Environ, un an plus tard, lorsque je suis enfin prête, ces mêmes auteurs ont acquis un certain succès, mais nous nous sommes malheureusement perdues de vue. J’ai toutefois réussi à récolter quelques informations sur les différents aspects de l’édition.

De par ma formation qui m’a offerte une vision globale de l’entreprise, je décide de me lancer dans l’auto-édition. Je n’ai pas envie de démarcher les maisons d’édition, car si certains décrochent un contrat au bout de plusieurs mois d’attente, je me suis vite aperçue que tout était une question de contact la plupart du temps. De plus, je n’ai pas envie de patienter, j’ai un lectorat.

Commence alors, un travail acharné pour faire quelque chose de professionnel. Je cherche la meilleure structure possible et choisis de créer une maison d’édition sous forme associative qui me permettra dans un premier temps d’avoir un label professionnel et dans un deuxième temps d’aider d’autres auteurs. Je cherche également un nom commercial qui me plait. Après de longues réflexions, j’opte pour Les éditions Temporelles. Par chance, je suis entourée de beaucoup d’amis aux multiples compétences (Gwen mon webmaster, Audrey qui a dessiné le logo, Gaëlle qui a créé le médaillon de Méli, Vincent qui a réalisé la bande-annonce, William pour sa superbe photo).

Je veux tout maîtriser de A à Z, mais je me rends vite compte que je manque de compétences, notamment pour la partie graphisme et qu’il va falloir déléguer… C’est à ce moment-là que je rencontre Angie, qui accepte de me créer une couverture à titre gracieux, en échange de quelques corrections sur ses avis dans le webzine les Romantiques.