Le 300ème… !

Le 300ème… quoi ?

Vous ! Oui vous que me lisez, qui me suivez, vous êtes en train de lire mon 300ème article !

QUOI ! DÉJÀ !!!

Mouais, pas de quoi fouetter un chat ! 300 articles en 2 ans 1/2 sur les quelques 700 en ligne.

Et pourtant, que d’aventures pendant ces 300 articles. Pas seulement des aventures livresques comme certain(e)s aiment à le dire mais aussi (et surtout) humaines.

J’ai fait la connaissance de personnes extraordinaires qui nous offrent leurs univers (contre paiement bien sûr, le téléchargement illégal c’est pas bien).
Parfois leur univers diffère complètement de ce qu’ils sont dans la vie de tous les jours.

Genre un ex-banquier, auteur et libraire avec qui j’ai pu descendre quelques bières, nous avons déliré quelques heures, parler de nos rêves (réalisé pour l’un, un fantasme pour l’autre).
Me chamailler avec une auteure qui a la langue bien pendue dans quelques salons du livres. D’autres auteur(e)s et éditeurs(trices) dont j’ai pu faire la connaissance en vrai, discuter, échanger, un vrai régal !!!

Grâce à ces articles, j’ai fait la rencontre (virtuelle) de Mélissa, THE chroniqueuse YoungAdult du blog de ProseCafé. Vous saviez qu’elle est (en dehors de fonctionnaire de Éducation Nationale) auteure. Si si je vous jure !
Mais encore de La Noble Demoiselle au détour d’un post dans un groupe littéraire de fassedebook. J’avais besoin de quelqu’un pour lire une trilogie sur des vampires (je n’en suis pas fan), je la lui propose et elle me fait « OK, ça tombe bien c’est ma spécialité ». Depuis c’est une chroniqueuse pas seulement ici mais aussi sur Crocbook, son blog.
Puis il y a eu la période bêta-lecture. Une aventure très enrichissante avec Fred. La pauvre, elle vous dira certainement à quel point je manque de tact 😛

Pendant ces 300 articles, j’ai découvert le monde de la micro et auto-édition où, contre toute attente, j’ai pris le plus de plaisir en m’éloignant de plus en plus de l’industrie du livre et de leur « best-seller ».
Oui je mets best-seller entre guillemets parce que généralement c’est dans ces livres que je me suis le plus ennuyé.

Mais j’ai connu aussi la page blanche. Non je n’écris pas vraiment (seulement des articles). J’ai dû faire une overdose de lecture. Du coup, ce n’était plus ProseCafé mais PauseCafé.

En tout cas, cela fait un mois que je me remets à la lecture, et je me suis rendu compte que cela me manquait.

A bientôt pour de nouvelles aventures.